Quelques données

Bullitt Clockwork

  • cadre alu et fourche chro-mo
  • cintre de VTT
  • transmission : Shimano Deore externe 3×9 rapports
  • freins à disque hydrauliques : Tektro, disques 160 mm
  • pneus : Schwalbe Marathon 47-406 à l’avant, 47-559 à l’arrière
  • plancher et panneaux latéraux en structure d’alu alvéolaire, bâche en toile épaisse caoutchoutée au verso
  • amortisseur de direction
  • garde-boue plastique
  • double béquille alu

Modifications ultérieures :

  • disque de frein avant remplacé par un disque 203 mm
  • éclairage alimenté par un moyeu-dynamo :
    moyeu SON 28
    phare avant SON Edelux
    feu arrière Busch & Müller Seculight Plus
    (rayonnage du moyeu sur la jante d’origine effectué par Rando Cycles)

À l’usage, défaut des tailles uniques : le vélo s’avère un peu trop grand pour moi et provoque des tendinites dans mon poignet droit, la solution :

  • une potence de 40 mm de long
  • des poignées ergonomiques en cuir

Essai au cours du temps de différents pneus en remplacement des Marathon trop lourds et glissants (deux chutes par perte d’adhérence à déplorer) :

  • Continental Sport Contact 28-406 et 32-559, dynamique et accrocheur mais un peu trop « tape-cul ».
  • Schwalbe Kojak 50-559 à l’arrière, un peu plus lourd mais bien plus confortable sans sacrifier au dynamisme, bonne accroche même sur sol humide et très roulant.

Ajout de cale-pied type VTT sur les pédales un peu glissantes avec des chaussures de ville.

salon des vins espace Champerret

2 thoughts on “Quelques données”

  1. Bonjour JeanBa,
    Très intéressant tous ces petits articles !
    Et très beau « ancien » Bullitt.
    Je suis depuis peu utilisateur parisien d’un cargo, et comme j’ai aussi l’habitude de personnaliser mes machines, je suis attiré par cet article, en particulier les « panneaux alu alvéolaires ».
    C’est une solution des Larrys ou une solution maison ?
    Merci pour toutes ces sources d’informations en tous cas.

Qu'en pensez-vous ?